Plusieurs questions m'ont été posées sur l'intérêt de renégocier son prêt immobilier, que ce soit dans sa banque, ou en faisant un nouvel emprunt dans un autre établissement. Si le premier prêt a été effectué par l'intermédiaire d'un courtier, vous risquez d'être rappelé vite par celui-ci en cas de baisse des taux.

C'est ce qui est arrivé à un de mes enfants, pour un prêt de 400.000 € sur 25 ans. Le courtier lui proposait de changer de banque pour économiser 20.000€ d'intérêts et de frais d'assurance, montant supérieur aux différents frais. Mais si on suppose que la banque réclamera la pénalité de rachat (3% soit 12.000€), que le courtier et la banque prendront au minimum 2.000€, le gain n'est plus que de 6.000 €.

Mais surtout cette proposition comprenait 2 pièges :

- les 20.000€ sont les intérêts qu'elle économiserait sur 25 ans , c'est à dire si elle conservait son emprunt jusqu'à l'échéance. Mais quasiment personne ne conserve son crédit aussi longtemps. Un banquier me disait qu'en moyenne les crédits immobiliers étaient remboursés par anticipation au bout de 5/7 ans. De plus, plus l'emprunteur est jeune, plus il a tendance à rembourser vite suite à un changement de domicile. Ainsi dans le cas où ma fille gardait 5 ans son crédit, les économies d'intérêt représentaient environ 9.000 €. Pas très intéressant de débourser immédiatement 14.000 € pour récupérer en 5 ans 9.000 € !!

- dans le prêt actuel, il était précisé que ma fille pouvait le garder même si elle changeait de bien immobilier. Cette clause est très attractive en cas de hausse des taux dans 5/10 ans. Pour l'abandonner il faudrait vraiment que le gain soit conséquent.