CORONAVIRUS : EFFICACITE DE LA GEOLOCALISATION ?



Question (9/4/2020) : Quelle efficacité peut on attendre de la géolocalisation dans le combat pour l'épidémie ?

La question n'est pas simple car la géolocalisation, quand elle a été employée n'a jamais été le seul moyen : En Chine, en Corée et en Allemagne se sont joint confinement, détectage thermique, port du masque ... Il est donc difficile de savoir la part d'efficacité de chacune des méthodes.

Si vous regardez les graphes de Corée et d'Allemagne sur notre page taux de mortalité vous remarquerez que le taux de mortalité augmente fortement actuellement dans ces deux pays. Le plus intéressant est celui de la Corée, un des premiers à l'avoir utilisée. Alors qu'à la fin du pic, on pouvait estimer ce taux vers 1,75%, on a depuis un mois une moyenne de 100 nouveaux cas et 5 décès par jour, ce qui fait un taux de mortalité ce dernier mois d'environ 5% par rapport aux cas détectés. La seule explication possible c'est que la détection est devenue moins efficace. Une explication serait qu'en Corée au début la contamination était surtout massivement localisée à un endroit, et à un groupe de personnes. Aujourd'hui les foyers de l'épidémie sont plus petits, plus nombreux, et peuvent être émergents. Passer de 1,75% à 5%, celà signifie que le taux de détection a été divisé par 3.

Le résultat est que l'épidémie, après sa chute brutale début mars, est à un niveau très bas mais stagnant.

En conclusion, l'efficacité de la géolocalisation est très variable en fonction du contexte.